GALAKTIK SAFARI

Thanks Lord! Lors de la conquête spatiale au CXIXe siècle, la couronne néo britannique s’est taillée la part du proto-lion, et l’empire de Sa très gracieuse Cyb-Majesté s’étend désormais depuis la Galaxie Plum-pudding jusqu’aux régions les plus reculées de Proxima du Yorkshire.
Ce sont précisément ces contrées sauvages et inexplorées que sillonne inlassablement un vaillant aventurier, hardi explorateur et surtout terrible prédateur : Moi ! L’intrépide Sir Phil K. Stoosh !

Je voyage de planète en planète afin d’assouvir ma passion : la chasse au gibier rare. En effet, je me suis juré de rapporter un jour un trophée qui fera ma gloire et se pâmer d’admiration mon amour de jeunesse, Fräulein Klingonia.
Je voyage en compagnie de mon brave et fidèle Bobo (je serais bien en peine de prononcer correctement le vrai nom de cet indigène dans son cocasse sabir). Pauvre garçon ! Très dévoué, mais bien piètre guide. Peut-être notre civilisation a-t-elle corrompu les merveilleux instincts de ces peuplades primitives ?
Dans sa touchante naïveté, Bobo a voulu faire valoir sur Terre ses multiples doctorats obtenus sur sa planète natale. En vain grâce au ciel ! Aussi m’est-il très reconnaissant de m’être attaché ses services. Ce garçon me vénère ! Il faut le voir s’enthousiasmer pour mes projets et admirer mes techniques de chasse ! Et il ne manque pas une occasion de s’instruire à mon contact : l’autre jour encore il me demandait si je connaissais le sens du mot sarcasme !
Que vaudrait un chasseur sans son chien ? Je ne me sépare jamais de Pricillia, qui n’est pas à proprement parler un chien, mais plutôt un canidoïde. Quelle merveilleuse créature ! Quand je contemple cette si noble bête, le soyeux de ses écailles, la vivacité de ses yeux pendouillants, je serai presque capable de me laisser aller à écraser une larme - Bobo m’a confié que ce serait également son cas, si je ne lui avais fait ligaturer les canaux lacrymaux.

Ensemble nous traquons donc de planète en astéroïde le spécimen rare qui me rendra célèbre. Malgré tout mon talent et mon expérience, je dois bien admettre que jusqu’ici j’ai plutôt joué de malchance. Bobo ne me délivrant des informations cruciales qu’avec une extrême parcimonie, je suis bien souvent pris au dépourvu quand ma proie se révèle dotée d’étonnantes propriétés. À l’instar, par exemple, du Grobubu hypnotique de la planète Snugbhür, ou bien du Krabouye couveur de Galina XIV ou bien encore du Xuxuble téléporteur de l’astéroïde Error-404… et je n’ose parler de l’épouvantable Nafu Nafu qui se transforme en votre mère ! Good heavens!

Je concède à ma grande honte qu’il arrive que ces échecs à répétition puissent parfois légèrement ébranler mon habituel flegme. Néanmoins je persiste ! J’en aurais un, un jour ! By New Jove! JE LES AURAIS TOUS !
JE N’AURAIS DE répit QUE LORSQUE LEURS TÊTES ORNERONT MES MURS !!